Revue de Presse 2012

« Ce terroir incomparable de schiste n’a pas toujours donné des vins aussi aboutis. Dans les derniers millésimes, cette immense matière faite de rigueur minérale et de rondeur chatoyante se fait plus précise, sans changer la nature baroque du cru. Ne fera jamais l’unanimité, et tant mieux ! Coulée de Serrant 2010 : très belle droiture en bouche. La nature joue les orfèvres, offrant au palais un grain crayeux sur une monture schisteuse. Fraîcheur inouïe, maltée, savoureuse. 18,5/20

La revue des Vins de France, février 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.